Rééducation écriture – Graphothérapie

Graphothérapie - Rééducation écriture

Si le graphologue se demande « comment » est le scripteur, si l’expert se demande « qui » est le scripteur, le graphothérapeute se pose la question de savoir
« pourquoi une personne souffre de son écriture et comment l’aider à sortir de cela » ?

Qu’est ce-que la graphothérapie, ou la rééducation de l’écriture ?

  1. C’est une rééducation du geste graphique basée sur la méthode de Robert Olivaux (graphologue, docteur en psychologie), enrichie des travaux Julian de Ajuriaguerra et de Hèlène de Gobineau.
  2. Elle s’appuie sur la détente du geste graphique et s’exerce dans le cadre confiant d’une écoute et d’une aide individuelle.
  3. Cette rééducation vise à restaurer les 4 fonctions de l’écriture (instrumentale, de communication, de représentation de soi et culturelle) en redonnant à l’écriture de la lisibilité et de la vitesse. Ainsi l’écriture redevient un instrument de communication aisée et efficace dans son exécution. Il est important aussi de donner ou de redonner au scripteur le plaisir d’écrire avec une écriture qui lui plaît et qui le représente.

Comme le dit Adeline Eloy, psychologue, graphothérapeute et formatrice au GGRe (Groupement des Graphothérapeutes-Rééducateurs de l’Ecriture) la graphothérapie doit amener chaque scripteur à trouver sa « mélodie cinétique » qui est une « mélodie graphique » rythmée, totalement personnelle, efficace et lisible. La rééducation doit amener l’écriture à se libérer en trouvant son expression propre.

A qui s’adresse la graphothérapie ?

A toute personne (enfant, adolescent ou adulte) qui « souffre » de son écriture car elle est trop lente, peu lisible ou fait mal à la main. La graphothérapie s’adresse bien sûr à toute personne dysgraphique (trouble qui affecte l’écriture dans son tracé, indépendant des capacités à lire et non lié à un trouble psychologique). Mais il n’est pas nécessaire d’être dysgraphique pour consulter un graphothérapeute.

Comment se passe la rééducation ?

Au départ le graphothérapeute effectue un bilan grapho-moteur qui est un bilan du potentiel et des difficultés du scripteur face à son écriture. (Apporter les cahiers depuis le CP, ceux de l’année en cours et les autres bilans éventuels : WISC IV, bilan orthophonique, psychomoteur, psychologique…

Le bilan consiste en :
  • Un entretien approfondi sur les circonstances qui ont précédé les troubles de l’écriture (histoire personnelle, familiale, scolaire).
  • Une observation de la tenue de l’instrument, du geste graphique et des postures.
  • Un examen de l’écriture par :
    – Une lettre type
    – L’analyse de l’échelle ADE qui est un tableau de vigilance permettant de visualiser la sévérité     des difficultés rencontrées par l’enfant dans l’apprentissage de l’écriture
    – Un test de vitesse qui replace l’écriture par rapport à la norme des enfants de son âge.

Pour le bilan, apporter les cahiers depuis le CP, ceux de l’année en cours et les autres bilans éventuels : WISC IV, bilan orthophonique, psychomoteur, psychologique, …).

A l’issue du bilan, le graphothérapeute peut proposer :

  • Un plan de rééducation de l’écriture, personnalisé, adapté à la problématique de l’enfant, de l’adolescent ou de l’adulte.
  • D’orienter le sujet vers un autre spécialiste pour des examens complémentaires si cela lui paraît pertinent.

Questions pratiques :

  1. Les séances sont généralement hebdomadaires et durent 45 minutes.
  2. Chaque cas étant particulier, le nombre de séances est variable.
  3. Un bilan intermédiaire est proposé pour faire le point sur les progrès effectués et les points à améliorer.

Exemples d’exercices en rééducation

exemple1-b exemple2 exemple3 exemple4

Exemples de graphismes

 

Combien coûte la rééducation :

Le bilan initial coûte 90€ et chaque séance 35€.


Il n’y a pas de prise en charge par la sécurité sociale mais vous pouvez vous renseigner auprès de vos mutuelles pour savoir si elles proposent une prise en charge partielle ou totale.