Analyses graphologiques

Analyses graphologiques Depuis la nuit des temps, l’écriture, dans ses formes les plus diverses, exprime un besoin de l’homme de communiquer en imprimant sa marque à l’intention de l’autre. L’acte d’écrire n’est pas neutre, il rassemble nos expériences vécues et nos désirs aussi bien inconscients que volontaires. L’écriture est, en effet, à la fois impressive c’est à dire que nous cherchons à travers elle à faire impression sur l’autre et expressive de nos tendances, de notre intériorité, plus ou acceptées et conscientisées. L’écriture exprime la manière d’agir du scripteur, la force de ses sentiments, de ses émotions, l’orientation de ses intérêts, son style de vie, son mode de relation, la forme de son intelligence. Ainsi, la graphologie est un moyen de percevoir la vérité des autres, de mieux les comprendre. Elle demande des dispositions « artistiques » (intuition, ressenti objectif, restitution littéraire) et de la rigueur car c’est une technique à acquérir et à perfectionner à mesure que de nouveaux problèmes se présentent. L’analyse graphologique est un compte-rendu oral ou écrit qui décrit le fonctionnement d’une personne au plan intellectuel, relationnel et affectif, et dans l’activité.

Qu’apporte une analyse ?

  • Mieux se connaître, entre ce que l’on montre à l’extérieur et ce qui se passe intérieurement
  • Prendre conscience de ses besoins, de ses limites, de ses priorités, de son potentiel, de la façon dont on s’adapte
  • Evaluer des compétences, les atouts et « faiblesses » par rapport à un poste.
  • Confirmer ou infirmer ce que l’entretien d’embauche a révélé d’un candidat. Voir sa capacité à assumer sérieusement le poste.
  • Aider à s’orienter en fonction des aptitudes particulières et des centres d’intérêt d’un jeune.

Contenu d’une analyse

Toute analyse comporte les trois aspects de la personnalité que sont le caractère, l’intelligence et l’activité, les 3 étant souvent imbriqués.

Intelligence :

  • Pragmatique, concrète, pratique, de bon sens, besoin d’être sur le terrain ou conceptuelle, analytique.
  • Importance de la réflexion, de la logique, de l’analyse ou motivations affectives.
  • Concentration, rigueur, sens de l’observation.
  • Imagination, fantaisie, intuition.
  • Curiosité, ouverture d’esprit, aptitude à se remettre en question, ou certitudes, vision unilatérale.
  • Attachement à des règles, des principes, éthique.
  • Hauteur de vue, objectivité.

Activité :

  • Force et qualité du rythme d’activité.
  • Goût pour les initiatives, prises de décision, autonomie ou besoin d’être encadré.
  • Besoin de mouvement, de diversité ou de régularité.
  • Capacité à s’organiser, à s’adapter et de quelle façon.
  • Discipline et engagement personnels, conscience professionnelle, sérieux.
  • style de management, autoritaire ou participatif, besoin de contrôler ou capacité à déléguer.

Affectivité, caractère :

  • Confiance en soi.
  • Mode de communication, souple, conciliant, diplomate ou autoritaire, tendu, ferme.
  • Besoin de sociabilité, de contacts ou indépendance.
  • Besoin du groupe ou individualisme.
  • Gestion des émotions, bienveillance, confiance en soi, amour propre, susceptibilité.
  • Timidité, pudeur.
  • Authenticité, respect des codes sociaux.
  • Attitude devant la critique, face au conflit, face à la hiérarchie.
  • Ambition, motivations profondes.